Aller au contenu

Madame Bovary

Salon de thé – Librairie

Quel programme pendant le confinement ?

Théière

En ces temps de pandémie, vous le savez, « Madame Bovary » a dû fermer ses portes pour une durée indéterminée. Nous vivons depuis plusieurs jours une étrange période, confinés chez soi. Mais grâce à la technologie, nous ne sommes point isolés et la toile est devenue le réceptacle des idées pour occuper son temps chez soi ainsi qu’un lieu de partage de cette expérience inédite.

À nous de vous parler de notre « programme de confinement » idéal.

Aurelie salon de thé

Aurélie

1. Les livres à relire

À la Recherche du temps perdu, Marcel Proust. Il faut avoir du temps devant soi pour lire ou relire cette cathédrale et il semblerait que j’en ai un peu durant les semaines à venir !

Orgueil et Préjugés, Jane Austen. Un roman dans lequel on se jette et que l’on ne peut lâcher.

Éloge de l’individu : essai sur la peinture flamande de la Renaissance, Tzvetan Todorov. Tellement passionnant et éclairant, sans érudition inutile.

2. Les livres à lire

Jane Eyre, Charlotte Brontë. C’est ma lecture du moment et je peux vous assurer que je passe de belles heures, j’en oublie même que je suis confinée.

Mangeclous, Albert Cohen.

Le Décaméron, Boccace. L’histoire d’un groupe de personnes mises en quarantaine (tiens donc ?! ) et qui, pour tromper l’ennui, racontent tour à tour une histoire.

– Des poèmes de Gérard de Nerval.

Salammbô, Gustave Flaubert

Vingt ans après, Alexandre Dumas (j’ai lu Les trois Mousquetaires et Le Vicomte de Bragelonne mais pas le deuxième volet de la trilogie…! ).

Histoire d’une couleur : le vert, Michel Pastoureau.

Si le confinement dure six mois et que j’arrive à me procurer tous ces livres, c’est jouable !

3. Les boissons qui m’accompagnent

Parce qu’un bon livre s’accompagne forcément d’une boisson chaude (et d’un plaid, très important le plaid ! ), voici ma sélection de thés.

Alors que pour certains, le confinement rime avec razzia de papier hygiénique, pâtes et sucre dans les supermarchés, pour moi c’est plutôt du thé et des livres. J’ai évoqué ces derniers plus haut, passons donc au thé. Ou plutôt aux thés. Si je ne devais garder qu’un seul thé noir, ce serait le « Earl grey impérial », avec ou sans lait. En ce qui concerne les thés verts, entre le « Thé de noël vert » et le « Long Jing », mon cœur balance. Mais pourquoi faire un choix quand on peut varier les plaisirs ?

4. Ce qui me manque le plus depuis la fermeture du salon

– Passer l’aspirateur… Non je plaisante.

– Faire des pâtes sablées pour la tarte Madame Bovary et la tarte figue séchée – amande.

– Choisir les théières et tasses pour servir le thé aux clients.

– Et boire un café à la chantilly avec mon associée (je l’avoue, il nous arrive de faire des pauses…)

Pauline salon de thé

Pauline

1. Les livres à relire

Les Souvenirs d’enfance, Marcel Pagnol. Pour une escapade en Provence. On entend le chant des cigales et le doux accent marseillais, Pagnol a le don de nous faire ressentir toutes ses émotions.

Don Quichotte, Cervantès. Parce qu’il a lu trop de romans de chevalerie, Don Quichotte veut combattre chevaliers errants et enchanteurs maléfiques. C’est un plaisir de suivre les aventures de Don Quichotte et Sancho Pança. Un récit plein d’humour et des personnages attachants, que demander de plus ?

Fahrenheit 451, Ray Bradbury. Puisque nos sorties sont très limitées, le livre devient notre plus fidèle compagnon. Dans ces conditions, comment ne pas penser à ce roman, dans lequel la lecture est interdite, et où les pompiers ont pour mission de brûler tous les livres pour le bien collectif ?

2. Les livres à lire

Sapiens, une brève histoire de l’humanité, Yuval Noah Harari. Pour en savoir plus sur l’homme et son évolution. Un mélange d’histoire et de sciences qui répond à des questions telles que : comment notre espèce a-t-elle réussi à dominer la planète ? Pourquoi nos ancêtres ont-ils uni leurs forces pour créer villes et royaumes ? Comment en sommes-nous arrivés à créer les concepts de religion, de nation, de droits de l’homme ? À dépendre de l’argent, des livres et des lois ? Un livre passionnant dès les premières pages.

La panthère des neiges, Sylvain Tesson.  On se retrouve projeté en haut d’un plateau tibétain, à observer la nature, à attendre avec patience et en silence que la panthère des neiges fasse son apparition.

Quand la nature inspire les peintres, Hélène Mugnier. Seul livre d’art que j’ai emprunté récemment dans notre librairie. A défaut de pouvoir se promener dans la nature, la beauté de la nature nous est ici révélée par des toiles célèbres.

L’essentialisme : faire moins mais mieux ! L’art d’être réellement efficace, Greg Mckeown. Je veux toujours faire trop de choses tout en n’ayant jamais le temps de les faire. Le titre est prometteur, en tirerai-je quelques enseignements ?

3. Les boissons qui m’accompagnent

Qui dit rester à la maison dit nécessairement cocooning ! Et rien de tel que des thés aux saveurs hivernales pour m’accompagner :

– Le « délice de macarons » : un thé noir parfumé à la rose, noix et pâte d’amande

– Le « sœurs amandines » : un thé vert délicatement parfumé à la pomme au four et caramel

Et côté boisson fraîche, sur recommandation de certains clients, j’ai adopté le mélange jus de citron et eau gazeuse.

4. Ce qui me manque le plus depuis la fermeture du salon

– L’effervescence du déjeuner : préparer les tartines, dresser les assiettes, se coordonner avec Aurélie pour le service. Pour faire court : mon shot d’adrénaline quotidien. Je dois quand même avouer que la vaisselle qui s’en suit ne me manque pas vraiment…

– Les pronostics : recevrons-nous beaucoup de monde aujourd’hui ? Et conclure systématiquement qu’il n’y a pas de règle dans la restauration. Le soleil, la pluie, les grèves, les statistiques de la semaine précédente, l’intuition, rien de tout cela ne nous permet de faire de justes prévisions, mais je ne m’en lasse pas.

– Voir les clients installés confortablement lire, discuter, jouer tout en se sentant dans un environnement familier.

– Les rendez-vous avec nos clients habitués qui viennent un jour précis, à une heure particulière, partageant un bout du quotidien ensemble.

Et vous, comment occupez-vous ces journées? Donnez-nous vos idées : lectures, gourmandises, activités etc.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *